Skip to content


Ensemble contre le G20 !

Du 7 au 8 juillet 2017 à Hambourg les membres du G20 se réuniront pour la 12ème fois. Le G20 est le rendez-vous des 20 plus grandes puissances économiques de la planète durant lequel leurs représentants s’accordent sur les grandes lignes de l’agenda économique et financier global. Les leaders du « monde libre » et les dictateurs qui se présenteront à cette rencontre sont notoirement connus pour leurs actes criminels sur toute la surface du globe. Que ce soit Donald Trump et ses missiles, Vladimir Poutine et son soutien inconditionnel au régime de Bachar El-Assad ou encore Recep Tayyip Erdogan et le roi Salman qui apportent leur aide à Daesh, tous ont du sang sur les mains.

Alors que l’occident s’enfonce dans le piège des nationalistes, chiens de garde du capitalisme, le néolibéralisme cherche à nous faire croire qu’il n’y pas d’autre issue que celle de la « globalisation libérale heureuse ». Grâce à ce sysème, nous sommes désormais capables de commander des biens de consomation situés à l’autre bout de la planète, par contre il est impossible de venir en aide aux être humains et il est normal de les laisser s’entasser dans des camps de fortune ou pire de ne pas les secourir en mer méditerranée. L’hypocrisie est totale: qui fait fuir les réfugiéEs syriennes ? Qui a destabilisé la Syrie, l’Irak et profite du chaos du Moyen-Orient pour s’accaparer les richesses ? Cela fait 11 fois que ces puissances se réunissent, nous pouvons sans aucun doute dresser un constat à l’aune de cette 12ème rencontre: le problème est le système capitaliste lui-même ainsi que les dirigeants qui l’appliquent et le défendent.

En dehors des thèmes économiques et sécuritaires classiques, plusieurs autres thématiques seront abordées et de nombreux échanges avec la « société civile » sont prévus. Les « groupes d’engagement » constiutés pour ce G20 auront pour thème : le travail, la jeunesse, les femmes ou encore l’environement. La majortié de ces « problématiques » sont selon nous inhérentes au système capitaliste. Le seul interêt pour le G20 d’aborder ces sujets est de se réapproprier ces luttes issues de la contastation sociale et de s’en servir de soupape pour limiter la frustration des masses.

En tant que millitantEs, nous sommes toutes et tous concernéEs par le G20. Même si les décisions auront été prises bien à l’avance et que ce sommet n’est qu’une cérémomie, même si nous savons que tout ceci n’est qu’une immense mascarade politique et médiatique, nous nous devons de répondre à l’appel d’Hambourg afin de montrer notre solidarité avec les luttes du monde entier. Nous serons toutes et tous touchéEs dans nos luttes. Les répercussions ne toucheront pas seulement la politique « internationale » mais aussi nos luttes menées localement. Que nous millitions pour le soutien aux migrantEs, dans les luttes des travailleurs et des travailleuses, au sein de groupes feministes ou antifascistes.

À travers toute l’Europe differentes initiatives sont mises en place et organisent une résistance à cette rencontre. Hambourg a toujours été une ville de contestation et de résistance sociale. Le choix de cette ville pour acceuillir le G20 est une provocation. C’est une tentative de montrer au monde que même en ce lieu symbolique, toute résistance sera écrasée. Pour nous ce sera l’occasion que des dizaines de milliers de millitantEs se rencontrent, construisent de nouvelles perspecitves ensemble à l’échelle internationale et témoignent de leur force et solidarité.

Nous voulons nous unir au-delà de nos tendances politiques dans un but commun et acceptons toutes les formes de resistances contre le G20 !

En juillet tous et toutes à Hambourg !

Revolutionäres Bündnis Region Zürich
Anarchistische Gruppe Bern
Revolutionäre Aufbau Schweiz
Réseau d’Agitation Genève

Posted in Actualités, Evenements.


[G20 Hambourg 6-7-8 juillet 2017] APPEL COURT DE… UMSGANZE ! ET GROW

Ne luttez pas contre les acteurs, luttez contre le système : court-circuitez les logistiques du capital pour le G20 qui arrive !

Tout le monde aime voyager à Hambourg. En juin 2017, il y a deux bonnes raisons d’y aller. Pour consacrer la fin de la présidence de l’Allemagne du G20, le sommet du G20 sera tenu à Hambourg, incluant le battage médiatique, la parade policière et toute la comédie.

Hambourg et ses alentours sont un centre important pour l’économie d’exportation allemande et le trafic global de biens – et avec cela, le décor parfait pour perturber l’état et le capital. Les deux ne seront jamais capables de fournir une meilleure vie pour tous. Nous appelons à utiliser la mobilisation internationale contre le sommet du G20 pour infliger autant de mal que possible à un monde où les biens peuvent voyager librement par delà les mers, quand au même moment les migrants meurent par milliers dans ces mêmes océans.

Une chose est claire : avec les chefs d’état et de gouvernement des 19 plus grandes nations industrielles et d’Europe, il ne peut que y avoir des superlatifs – leurs promesses pour une « juste planification de la globalisation » seront toutes brisées encore une fois. Le sommet est une expression centrale de l’impasse politique dénommée capitalisme : les contradictions systémiques ne seront pas résolues par les politiciens ou leurs employés, mais seront plutôt gérées par eux. Le G20 n’est pas un acteur collectif, mais plutôt une cours de compétition entre les états de l’ouest de l’OTAN et la Russie, entre la périphérie de l’Europe du Sud qui est autorisée à jouer à l’intérieur de l’étendue des états membres de l’UE, et de l’état allemand qui essai d’étendre sa domination économique et politique aussi au niveau de la rencontre du G20. D’autres participants feront aussi parti de ce mauvais film: la Turquie, qui est dans un processus de transition vers une dictature ouverte, menaçant des milliers de personnes en les réprimant ou les incarcérant et en menant une guerre contre sa propre population, le Brésil et son nouveau gouvernement ultra libéral et technocratique, le cauchemar de Trump, qui fait même peur à l’élite néolibérale, etc.

Le moins les politiques et ses acteurs sont capables de fournir des solutions aux problèmes des peuples dans les temps de crises, et sont au contraire en train de pousser la barbarisation de la situation sociale mondiale, le plus ils essayeront de simuler leur capacité à agir. Le sommet du G20 est ainsi – pas seulement à cause des élections parlementaires allemandes en 2017 – essentiellement un événement représentatif qui veut se légitimer en se mettant en spectacle. Cela est démontré dans la tentative massive d’intégrer des ONG et des initiatives dans le champ du processus civil. Choisir Hambourg n’a pas été une coïncidence, mais plutôt une tentative idéologique vers la re-légitimation du sommet du G20. Pour défendre le statut quo.

Pendant ce temps, des crises nombreuses et systémiques du capitalisme global continuent de prendre place : le progrès technologique – sous la pression des relations de production capitalistes et des structures de propriétés – ne se débarrasse pas de la pauvreté, mais des êtres humains. Les politiques gèrent ces processus de crise, disciplinant le dispensable et en même temps se présentant comme une réponse à tous les problèmes, alors que leur solution ne peut pas être effective à cause de raisons systémiques et structurelles. Cela mène à une frustration et un virage à droite, à des fantaisies nationalistes et d’isolement, desquels même les gauchistes ne sont pas exempts, et une opposition réactionnaire grandissante à la globalisation – qui se révèle mener vers des impacts encore plus graves de la crise et qui bloque la formulation progressive de solutions à ces problèmes. Parce que l’extrême-droite ne peut que prouver sa capacité politique d’agir de manière négative – à travers l’exclusion d’encore plus de personnes de leurs droits fondamentaux, de la richesse et de l’abondance sociétale, que le capitalisme bien huilé est déjà en train de faire dû à ses dynamiques économiques inhérentes.

De grandes manifestations contre le sommet émergent et sont planifiées partout en Europe, questionnant la légitimité de la politique dominante, et avec raison. Nous avons beaucoup de respect pour ça. Mais ils échouent à reconnaître, dans leurs appels pour « une vraie résolution, la démocratie et la justice » l’importance d’analyser le caractère des limites systémiques et structurelles des politiques dans le capitalisme globalisé. Ainsi, ils risquent d’alimenter l’illusion de la gauche d’un état unitaire stable capable d’assurer une capacité politique d’agir. Le Capitalisme et le nationalisme ne seront pas en mesure de garantir une perspective émancipatoire, que se soit dans le court- ou le long-terme. Ce n’est qu’en surmontant le capital et l’état unitaire qu’une perspective sociétale, qui ne dépend pas de l’organisation de la déficience, mais d’une disposition solidaire des biens sociétaux et de la richesse, se présente.

D’autre part : l’auto-organisation dans cette société ne sera pas possible dans l’ordre politique et économique actuel. Cela ne marchera qu’une fois que les barrières des états-nations, les contraintes du marché mondial capitaliste, la propriété privée de la production des moyens et le régiment de la production, seront renversés. Même si le plan semble audacieux, les besoins techniques aujourd’hui sont mieux que jamais. Au lieu d’espérer des miettes pour les nombreux superflus du capitalisme high-tech, nous devons nous concentrer sur une perspective au-delà de la boulangerie. Cette perspective sera seulement atteignable, si nous commençons à la développer et la concevoir aujourd’hui et aussi si nous l’établissons au-delà des frontières. Contre un ordre où la crise est la normalité et la normalité implique un état de crise.

La possibilité qui nous est présentée à Hambourg est d’utiliser la plateforme du G20, avec nos amiEs d’Europe et d’au-delà, en concentrant les logistiques sur une cible pour montrer comment nous pouvons dépasser les politiques symboliques. Nous visons à chercher une issue, à toucher le capitalisme dans un point vital et à refuser la dérive vers la barbarie nationaliste et religieuse. Sans en révéler trop : cette issue ne débutera pas à travers une supplication à l’état, mais avec des interruptions transfrontalières des logistiques du capital lui-même. Parce que c’est le seul langage qu’il comprendra.

Pour quelque chose de mieux que le présent.

… ums Ganze ! (Alliance Communiste)

feat GROW (Groupe pour l’opposition organisée)

Novembre 2016

Traduction par le RAGE mai 2017

Posted in Actions, Actualités.


Pas de néo-nazis à Genève ni ailleurs!

« Pride France » est un label et une marque de MMA (mixed martial arts) de néo-nazis français. Ils ont prévu d’organiser un événement et des concerts le 10 juin 2017 dans la région genevoise.

Ce « rendez-vous » risque d’attirer tous les néo-nazis de la région voire même certains d’autres pays. Les invités de cet événement sont des néo-nazis russes et des groupes de musique néo-fascistes italiens et espagnols.

Pride France?

Le principal organisateur de cet événement et membre fondateur de Pride France s’appelle Tomasz Szkatulski alias « gamin ». Skinhead néo-nazi français originaire de Lille, connu pour de multiples aggressions, notament pour avoir tabassé avec ses propres béquilles un SDF handicapé d’origine nord-africaine en 2008. Lui-même et d’autres néo-nazis lillois (membres de Troisième Voie, organisation interdite par le gouvernement français de l’époque suite à la mort de Clément Méric) sont également connus pour avoir attaqué un bar associatif et un bar gay à Lille. Un des aggresseurs du bar gay est actuellement mis en examen pour le meutre d’Hervé Rybarczyk, guitariste du groupe de rock lillois Ashtones, mort noyé dans la Deûle en 2011.

Reconnaisable à ses tatouages, « Whiter Power » (pouvoir aux blancs) sur le cou, un garçon des jeunesses hitlériennes avec la rhune « Sieg » (insigne des SS) sur l’épaule droite et « Losc Army » (firm d’hooligans lillois d’extrême-droite) sur les doigts, Tomasz Szkatulski ne cache pas ses convictions.

Tomasz Szkatulski était proche de Blood & Honour Hexagone, section française de l’organisation néo-nazie internationale du même nom, qui est d’ailleurs est interdite en Allemagne ainsi qu’ en Angleterre pour des actes de terrorisme.

Tomasz Szkatulski, le premier à gauche, avec des membres de Pride France en europe de l’est.

 

« Fabriqué par des blancs, pour des blancs »

Pride France organise et participe à des tournois de MMA néo-nazis en France et en europe de l’est. Ils vendent également du matériel sportif avec des insignes nazies. Le matériel est certifié « fabriqué par des blancs, pour des blancs » et se vend lors d’événements et/ou sur internet. Lors de sa période lilloise, Tomasz Szkatulski, vendait son matériel au magasin d’extrême droite « Tribann ». Avant d’être une marque, Pride France était essentiellement une boutique en ligne vendant divers produits faisant l’apologie du 3ème reich, de la supposée « supériorité » blanche et de la haine raciste.

La Suisse le « petit paradis des néo-nazis »?

Initialement annoncé dans la région genevoise, les néo-nazis ont changé le lieu de l’événement pour la Haute-Savoie il y a quelques jours. Ce changement de programme n’est peut être qu’une ruse, la Suisse étant une terre d’acceuil pour l’extrême-droite européenne comme l’ont démontré les événements de Unterwasser (SG) le 15 octobre 2016. Initalement prévu au sud de l’Allemagne ce concert géant avait réuni 5’000 néo-nazis venus de toute l’europe sans que la police ou les autorités ne réagissent.

A nous de réagir!

Nous appellons donc à être vigilantEs et mobiliséEs pour le 10 juin et cela des deux côtés de la frontière.

Nous appelons particulièrement les administrateurs/trices de salles de conférences, de sport, communales ou de mairies à être attentif/ves à d’éventuelles réservations pour cette date. Les néo-fascistes ont pour habitude de louer des salles sous de faux prétextes.

 

Réseau d’Agitation – Réseau Antifasciste Genève

 

Posted in Actualités.


Rapport annuel des activités de l’extrême-droite genevoise et régionale 2016-2017

Cela fait maintenant plusieurs années que l’activisme néo-fasciste est en déclin à Genève faute de structures et de militants. Génération Identitaire Genève avait fait sa (ré)apparition en 2015 mais ne pouvant regrouper qu’une demi-douzaine de militants et son leader étant le plus clair de son temps en France, le projet a vite capoté. Devant ce manque de structures, de théorie et de cohérence politique, les identitaires genevois se sont rapprochés des néo-fascistes de Kalvingrad Patriote qui se sont quant à eux réactivés au cours de l’année.

Il semblerait qu’Omar Orlandini, l’ancien leader de Genève Non Conforme, se soit rapproché d’un club de motards en France voisine. Certains des anciens membres de Genève Non Conforme sont encore actifs au sein de Kalvingrad Patriote, d’autres ont tout simplement quitté le mouvement.

Résistance Helvétique reste le groupe le plus actif dans les cantons de Vaud et Valais. Depuis leur fusion avec les Démocrates Suisses, ils se sont lancé dans l’éléctoralisme et se structurent en sections cantonales. Résistance Helvétique a également beaucoup voyagé durant cette année et a réussi à créer plusieurs contacts européens.

Le PNS (parti nationaliste suisse) de Philippe Brennenstuhl n’est plus que l’ombre de lui même et un de ses cadres, David Rouiller, a même rejoint Résistance Helvétique où il a directement été promu porte-parole.

Au cours de l’année, le jugement de l’affaire de la « rixe » lors de la fête de la musique en 2012 a été rendu. C’est sans surprise que les néo-nazis ont eu des peines légères et que le chanteur de punk blessé a été condamné pour s’être défendu. Depuis cette affaire, Lucas Tersen, un des néo-nazis, se « cache » en Suisse pour éviter un procès en France (son pays d’origine) où il a été condamné à 2 ans de prison ferme pour «participation à un groupe de combat».

Tout comme Alexandre Gabriac qui vient chercher refuge à Genève entre deux procès et qui travaille dans un bureau de change à la rue de Berne appartenant à la famille de l’ancien président d’Egalité et Réconciliation Suisse, Behnam Najjari.

L’événement marquant de cette année aura été le concert organisé par le réseau néo-nazi international « Blood & Honor » ayant réuni plus de 5’000 personnes venues de toute l’Europe (surtout de l’est) dans la localité de Toggenburg dans le canton de Saint-Gall. Ce concert a servi à récolter des fonds pour soutenir des néo-nazis allemands en procès pour aggressions. Initialement prévu au sud de l’Allemagne, l’événement a été déplacé en Suisse sans que les autorités et la police ne réagissent.

Suite à cet épisode, nous avons pu remarquer le retour des concerts organisés par l’extrême-droite au niveau national et international à des fins de recrutement et de financement. Il faut aussi noter l’organisation de tournois de boxe et d’arts martiaux qui s’est dévélopée chez plusieurs groupes de la région.

Une autre affaire qui a secoué l’actualité de cette année: l’affaire Conversano-Soral. Invités par Dieudonné, ces deux personnages incarnant deux tendances de l’extrême-droite française dite « dissidente », se sont déchirés sur un plateau. D’un côté Soral et sa stratégie d’alliance entre musulmans et catholiques français contre les juifs, et de l’autre le nationalisme blanc de Conversano. Le « débat » a tourné court et Soral s’en est pris physiquement à Conversano. Suite à cette affaire, l’extrême-droite française a dû choisir son camp et elle s’est encore plus fragmentée. Des anciens alliés de Soral lui ont tourné le dos et ont choisi de soutenir Conversano, comme l’athlète suisse Pascal Mancini. Pas étonnant d’ailleurs vu que ce dernier est actuellement en couple avec Vanessa Inzaghi, l’ex-femme de Lucas Tersen (le néo-nazi) et l’ex-petite amie de Omar Orlandini (ancien leader de Genève Non Conforme) et anciène membre de l’UDC.

À Genève le problème néo-fasciste est quasiment inexistant mais malheureusement il est présent et il continue à s’implanter en Vaud, Valais et en France voisine. Cela est dû principalment au manque de structures antifascistes et d’activisme rural.

Tout comme ceux des années précédentes, le rapport de cette année n’est pas exhaustif.

 

30 avril 2016 – Stickage de Résistance Hélvétique au point de rendez-vous de la manifestation du lendemain (1er mai) et sur une partie du parcours, à Genève.

Fin avril 2016 – Interview de deux membres de Résistance Hélvétique (dont Julien Udressy alias « artiste mal pensant ») par Daniel Conversano (suprémaciste blanc français).

14 mai 2016 – Rencontre de Génération Identitaire Genève, moins d’une dizaine de personnes dans un lieu tenu secret.

15 mai 2016 – Tournoi de foot organisé par Edelweiss Pays de Savoie & Autour du Lac avec des militants d’Annecy, Chambéry, Genève, Grenoble, Lyon. Une trentaine de participants.

21 mai 2016 – Résistance Hélvétique se rend à la manifestation de Casapound (néo-fascistes italiens) à Rome sur le thème de « la défense de l’Europe », des manifestations similaires ont lieu dans d’autres pays européens.

30 mai 2016 – Julien Udressy alias « Artiste Mal Pensant » caricaturiste d’extrême-droite suisse romand affilié au groupuscule néo-fasciste Résistance Helvétique a été suspendu de son école d’art après plainte de l’officine sioniste de la CICAD suite à des dessins antisémites.

Genève, lors de la manifestation contre l’austérité un néo-fasciste est venu provoquer la tête de cortège de la manifestation. Il a reçu plusieurs coups de drapeaux avant de se réfugier derrière la police.

Début juin 2016 – Alimuddin Usmani et Joseph Navratil se sont entretenus pour LaPravda.ch avec l’avocat genevois Pascal Junod à propos de la décision de la CEDH en défaveur de la CICAD, de l’affaire de l’ « Artiste Mal Pensant ».

25 juin 2016 – Fête des 2 ans d’existence de Résistance Hélvétique dans la région de Morges. Egalité et Réconciliation Suisse et Alternative Populaire Suisse étaient aussi présents et ont pris la parole.

2 juillet 2016 – Solstice d’été organisé par Edelweiss Pays de Savoie aux alentours de Chambéry, une quarantaine de personnes. Le prix d’entrée était fixé à 20 euros.

1 août 2016 – Fête nationaliste organisée par Kalvingrad Patriote au bord de l’Arve à une dizaine. Présence d’un membre d’Autour du Lac.

5 aout 2016 – Rencontre militante organisée par Génération Identitaire à Annecy dans un lieu tenu secret.

Mi-août 2016 – Des militants de Résistance Hélvétique se rendent en Pologne pour participer au camp d’été du mouvement nationaliste Młodzież Wszechpolska (Jeunesse de toute la Pologne) rencontrés à Rome.

12 août 2016 – Rencontre militante de Génération Identitaire à Chambéry dans un lieu tenu secret.

13 août 2016 – « Action » de Résistance Hélvétique à Clarens devant un abbatoir en protestation contre l’abbatage hallal pratiqué dans cet établissement. Action interrompue par la police.

21 août 2016 – Moins d’une vingtaine de militants de Résistance Hélvétique déploient une banderole « Islam d’Europe » devant le musée de l’Islam à la Chaux-de-Fonds.

Tournoi de boxe anglaise par équipe organisé par Edleweiss pays de Savoies aux alentours de la commune de Saint Genix sur Guiers.

3 septembre 2016 –  Alternative Nationale a organisé une manifestation contre « les multinationales et les spéculateurs » à La Tour-de-Peilz (Vevey). Présence de militants de Kalvingrad Patriote, d’Autour du Lac et de Résitance Helvétique. Une trentaine de participants.

10 septembre 2016 – Conférence d’Egalité et Réconciliation et Civitas (catholiques intégristes français) « Le christianisme social, de l’action française au rexisme » avec Pierre de Brague (E&R) et Alain Escada (Civitas) à Ferney-Voltaire, entrée à 8 euros ou 10.- CHF.

Infiltration de la manifestation syndicale pour le renforcement de l’AVS à Berne par Résistance Hélvétique, moins d’une dizaine de militants.

17 septembre 2016 – Les milieux homophobes, intégristes et nationalistes ont organisé la « Marche pour la vie » à Berne contre le droit à l’avortmenet et aux femmes de disposer de leur corps. La manifestation est finalement restée statique sur la place fédérale.

18 septembre 2016 – Autour du Lac organise une journée « famille » dans un lieu tenu secret.

24 septembre 2016 – Conférence « Réinformation contre média subentionnés » avec Yann Valerie (Breizh info), Arnaud Menu (Radio Libertés) et Xavier Eman (Paris Vox) à Annecy organisé par Autour du Lac, Edelweiss Pays de Savoie dans la salle Yvette Martinet 15 avenue des îles.

Conférence « Visegrad face à l’invasion de l’Europe » donnée par Ferenc Almassy à Genève organisé par Résistance Hélvétique dans un lieu tenu secret.

Rencontre militante de Génération Identitaire à Annecy dans un lieu tenu secret.

27 septembre 2016 – Gabriele Adinolfi (néo-fasciste italien) invité par le Cercle Proudhon pour présenter son ouvrage « Années de plomb et semelles de vent – 20 ans de cavale » à Genève . Présentation de son projet « Lansquenet pour l’Europe » qui propose des formations et un projet de néo-colonialisme en Afrique avec des « chambres de commerce ». LaPravda.ch et Egalité et Réconciliation Rhônes-Alpes ont profité de l’occassion pour l’interviewer.

Septembre 2016 – Un ancien membre de Genève Non Conforme et Egalité et Réconciliation Suisse se voit refuser l’ouverture d’un compte à la Poste.

Fin septembre 2016 – Entretien avec le porte-parole du Mouvement de Résistance Nordique (néo-nazis scandinaves) par Autour du Lac.

1 er octobre 2016 – Concert de métal néo-nazi a l’ABARC (Vernier) avec le groupe «DUX».

9 octobre 2016 – Projection privée organisée par Autour du Lac dans un lieu tenu secret.

15 octobre 2016 – 5’000 néo-fascistes venant de toute l’Europe à Toggenburg (SG) pour assister aux concerts de Stahlgewitter, Frontalkraft, Exzess et Amok. L’argent récolté a servi à aider des néo-nazis allemands en procès.

17 octobre 2016 – Une dizaine de membres de Résistance Hélvétique ont organisé une sortie de cohésion à l’abbaye de St-Maurice.

20 octobre 2016 – Intervention de Norbert Hofer (FPO/extrême-droite autrichienne) à Genève sur la question: «Est-ce que les politiciens européens peuvent résoudre la crise migratoire?», perturbée par plusieurs dizaines d’étudiantEs de l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID).

5 novembre 2016 – « Conférence sur le nationalisme » avec Phillipe Brennensthul (PNS), Daniel Conversano, Sébastien de Boëldieu (Casapound). Initialement prévue à Lausanne mais déplacée en Valais suite à l’interdiction par les autorités craignant des débordements et des affrontements.

11 novembre 2016 – Résistance Hélvétique se rend sur invitation de Młodzież Wszechpolska (Jeunesse de toute la Pologne) à la marche contre « l’islamisation » à Varsovie.

12 novembre 2016 – Échec de la conférence d’Alain Soral à Genève sur la « Pax americana ». N’ayant pas réussi à trouver de salle après l’annulation de la première réservation, Soral et son équipe ont filmé l’entretien et l’ont mis sur internet. Une manifestation antifasciste a eu lieu à 50 mètres de l’endroit qui devait initiallement acceuillir la conférence. Alain Soral a fini par porter plainte contre le message d’une banderolle déployée lors du rasemblement « Crêve raclure – Genève reste antifa ».

19 novembre 2016 – Conférence à Lausanne « Stratégie de lutte pour un siècle de fer » avec Arnaud de Robert et Jean-Yves Dufour, coût de l’entrée :15.-. Organisée par Résitance Helvétique. Présence d’une équipe de la RTS.

Inauguration de « La Hallebarde » salle de sport néo-fasciste d’Alternative Nationale à Vevey.

26 novembre 2016 – « La christologie politique » avec Vincent Lapierre et Pierre Hillard conférence organisée par Egalité et Réconciliation Rhônes Alpes aux alentours de Genève.

29 novembre 2016 – Résitance Helvétique se rend à la mobilisation anti-migrants à Annecy organisée par le FN. Présence de membres d’Autour du Lac, Edelweiss Pays de Savoie et d’Alexandre Gabriac (actuellement membre de Civitas).

Fin novembre 2016 – Piero San Giorgio, le business-man survivaliste, proche d’Egalité et Réconciliation avait été engagé par le département valaisan de la sécurité et de la formation dirigé par l’UDC Oskar Freysinger, comme consultant dans le cadre de l’inventaire des « risques auxquels le Valais doit se préparer ». Suite à une vidéo ou Piero San Giorgio et Daniel Conversano tiennent des propos néo-fascistes, le survivaliste perd son poste. Toute l’affaire en détail ici.

Début décembre 2016 – Tractage d’Autour du Lac à Annecy «renvoyons leur migrants» et tractage dans les boites aux lettres par Résitance Helvétique aux Verrières (NE) contre un futur centre d’acceuil pour requérants.

1 décembre 2016 – Piero San Girgio fait une séance de dédicace dans l’armurie Gobaster à Neuchâtel.

4 décembre 2016 – Des militants de Résistance Helvétique se sont rendus ce weekend à Sion (VS) pour participer à une prière de rue organisée par la Fraternité de Saint Pie X (catholiques intégristes) contre l’avortement.

9 décembre 2016 – Commémoration de l’Escalade par Kalvingrad Patriote devant l’église de la Place St-Gervais. Une quinzaine de participants avec la venue de militants de Vaud et du Valais.

17 décembre 2016 – Séance de dédicace de Marsault au Cultura (dessinateur proche de l’extrême-droite française) à Annemasse.

Solstice d’hiver organisé par Edelweiss Pays de Savoie

Fin décembre 2016 – Rapprochement entre Résitance Helvétique et l’Alliance for Peace and Freedom (APF) composée de mouvements néo-nazis comme Aube Doré ou le NPD allemand.

Début janvier 2017 – Création officielle de la section valaisanne et vaudoise de Résitance Helvétique.

14 janvier 2017 – Concert organisé par le PNOS (parti néo-nazi suisse-allemand) avec des groupes allemands et italiens afin de financer la « Parteihaus » (maison du parti).

28 janvier 2017 – Concert NSBM (National-Socialist Black Metal/Black métal néo-nazi) avec Peste noire, Baise ma Hache et d’autres groupes en région Rhônes-Alpes.

Début février 2017 – Tractage en valais de Résitance Helvétique.

5 février 2017 – « Action » de solidarité avec la Syrie de Assad organisée par Kalvingrad Patriote et Résitance Helvétique à Genève. Une vigntaine de participants.

14 février 2017  – Chambéry, réunion de lancement de Civitas avec la présence d’Alexandre Gabriac.

17 février 2017 – Tentative d’action de Résitance Helvétique contre la manifestation anti-UDC et contre Oskar Freysinger (militants interpellés, banderoles confisquées).

25 février 2017 – Tractage sur le marché de Chambéry par Edelweiss Pay de Savoie.

26 février  2017 – Conférence d’Uli Windisch sur son nouveau livre « La Suisse brûle », organisée par Alternative Populaire Suisse au Foyer du Théâtre de Beausobre à Morges avec la complaisance de la commune. Uli Windisch est le principal animateur du site d’extrême-droite suisse « LesObservateurs.ch », anciennement professeur à l’Université de Genève en sociologie, communications et médias. Son livre a été édité par « Bibracte Editions », projet piloté par Thomas Mazzone. Un stand de Résitance Helvétique était également présent.

Fin février 2017 – Résitance Helvétique invitée par le parti Populaire Conservateur d’Estonie à un colloque sur le thème de « l’Europe de demain et de la défense des identités nationales respectives » avec des militants de Suède, Pologne, Lituanie, Ukraine…

Autour du Lac publie une interview d’un de leur camarades (un genevois de 24 ans surnomé Bjorn connu pour plusieurs aggressions au couteau) parti s’installer et militer du côté des néo-nazis en Ukraine.

Mars 2017 – Résitance Helvétique et les Démocrates Suisses en campagne pour le Grand Conseil vaudois sous le nom d’Alternative Populaire Suisse. Les membres de Résitance Helvétique sont Bruno Dupont et Raphaël Henry et les Démocrates Suisses Fabien Friederich et Raphaël Henry.

11 mars 2017 – Lyon, des militants de Résitance Helvétique présents au XIXème Forum de la Nation organisé par Jeune Nation. Avec la présence d’autres délégations internationales: Democracia Nacional (Espagne), Fundatia « Ion Gavrila Ogoranu » (Roumanie), et La Falange (Espagne).

18 mars 2017 – La manifestation prévue à Berne par une coalition de groupes fascistes, racistes et des membres de l’UDC a été annulée par peur de débordements et d’affrontements. Plus de détails ici et .

25 mars 2017 – Plusieurs dizaines de néo-fascistes venus de toute la Suisse et particulièrement du haut-Valais pour assiter au match Suisse-Lettonie au stade de la Praille.

1 avril 2017 – Tournoi de boxe par équipe « Cabochards contest » aux Eaux-Vives dans une salle de sport dont nous tairons le nom. Les propriétaires de la salle ont été trompés par les organisateurs. 5 équipes d’Annecy, de Genève, de la Tour-de-Peilz, de Lausanne, ainsi que du Valais dont des militants de Résitance Helvétique et d’Autour du Lac. À noter la présence de l’ancien leader de Genève Non Conforme.

9 avril 2017 – Une dizaine de militants de Résistance Helvétique se sont réunis dans la région sierroise pour commémorer la Bataille de Finges. Présence de militants romands.

Mi-avril 2017 – Des militants de Kalvingrad Patriote ont intimidé des jeunes issuEs du milieu alternatif dans les transports publics.

28 avril 2017 – Anthony Celandroni, membre d’Autour du Lac devait combattre lors d’un Gala de MMA au Paladium à Genève. Blessé, il n’a pas participé, mais plus d’une dizaine de néo-fascistes étaient présents. Une dizaine d’entre eux étaient installés dans un bar, rue de l’Ecole de Médecine.

30 avril 2017 – Journée « culturelle » pour la section valaisanne de Résistance Helvétique à Sion. Une dizaine de militants.

1 mai 2017 – Paris, des membres de Résistance Helvétique ont fait le déplacement pour écouter le discours de Jean-Marie Le Pen devant la statue de Jeanne d’Arc.

13 mai 2017 – Concert en région Rhônes-Alpes de NSHxC (national-socialist hardcore/hardcore métal néo-nazi) dans un lieu tenu secret.

Evénements et dates à venir:

10 juin 2017 – Pride France (label de boxe & MMA néo-nazi) prévoit d’organiser un événement  à Genève dans un lieu encore inconnu. Plusieurs concerts sont prévus. Cet événement est une collaboration avec les néo-nazis russes de White Rex.

Plus d’infos à suivre…

Posted in Textes.


1er mai 2017 – Rejoins le bloc révolutionnaire!

Le Capitalisme produit les famines, les guerres et le fascisme. C’est un système qui est basé sur l’injustice et les privilèges, un système assassin qui détruit la planète. Le Capitalisme n’est pas en crise, il est la crise.

Alors que la social-démocratie a prouvé son inéfficacité, le néo-liberalisme veut continuer à nous vendre son cauchemar et le fascisme veut se poser en alternative.

C’est à nous, les exploitéEs et les oppriméeEs, de trouver des perspectives révolutionnaires, de créér, de lutter pour le pouvoir populaire.

La seule façon de faire barrage à la crise, et à la montée de la droite dure et de ses idées, c’est de se rassembler pour (re)construire un socialisme anti-autoritaire. Pour un socialisme de la base par la base, contre tous les bureaucrates, les politiciens, les syndicats-jaunes et tous ces connards qui prennent des décisions à notre place.

Le capitalisme, le fascisme et la crise ne se combattent pas dans les urnes. L’auto-organisation, la solidarité internationale, les grèves et le sabotage ont toujours été les armes des oppriméEs. La lutte pour la révolution sociale est la seule alternative face ce système de domination et d’exploitation, et le seul barrage à opposer à une extrême-droite en pleine effervescence.

Historiquement le 1er mai est un jour de lutte et non la « fête du travail ». C’est grace aux martyrs de Chicago, aux grèves sauvages et aux émeutes que le vieux mouvement ouvrier a su arracher au Capitalisme les acquis qu’aujourd’hui ce dernier veut nous reprendre. Rendons-leur hommage: la rage au coeur, la lutte continue!

Aujourd’hui plus que jamais, Socialisme ou Barbarie!
Réseau d’Agitation Genève

Posted in Actualités.


[Genève] 250 personnes dans la rue pour la libération de Nekane !

Aujourd’hui, jeudi 6 avril, journée internationale d’actions pour Nekane, nous étions 250 à manifester dans les rues de Genève, entre la Place Neuve et les Grottes, pour exprimer notre solidarité inconditionnelle avec Nekane et tout.e.s les autres prisonnièr.e.s.

Nekane est une militante féministe basque emprisonnée à Zurich depuis le 6 avril 2016, accusée par le gouvernement espagnol d’avoir collaboré avec l’ETA. Nekane risque d’être renvoyée en Espagne pour purger la peine de trois ans et neuf mois à laquelle elle a été condamnée, alors que ses aveux ont été obtenus sous la torture. Il est inadmissible que le gouvernement Suisse collabore avec l’Etat espagnol pour extrader Nekane et refuse de lui accorder le statut de réfugiée politique.

C’est sous le bruit de nos chants que nous avons battu le pavé, banderoles et pancartes à la main dans une ambiance joyeuse et revendicative malgré la présence massive de policiers anti-émeutes et de la BRIC (Brigade de recherche et d’îlotage communautaire), la police politique.

Nous garderons notre détermination tant que Nekane ne sera pas libérée !

Des manifestations similaires ont eut lieu à Zurich, Berne, Lucerne, Berlin, Asteasu et Bilbao.

Article de renverse.co

Posted in Actualités.


[Genève] Marche pour Nekane le 6 avril !

Appel genevois pour la journée internationale d’actions pour Nekane

Nekane Txapartegi est une militante féministe basque accusée par le gouvernement espagnol d’avoir collaboré avec l’ETA : elle aurait fourni des faux passeports et participé à une rencontre « non-autorisée » à Paris avec des militantEs de l’organisation basque. En 1999, Nekane est arrêtée au Pays basque espagnol. Durant cinq jours, elle sera détenue à l’isolement, torturée et violée par des agents de la Guardia civil, la police militaire espagnole.

En 2008, elle est condamnée à 6 ans et 9 mois de prison. La condamnation se fonde presque exclusivement sur les « aveux » que Nekane aurait exprimés sous la torture, ce qui ne semble guère poser problème au Tribunal. Avant de connaître le jugement, Nekane a pris la fuite et depuis 6 ans, elle habite à Zürich où elle a continué à vivre sa vie, accompagnée de sa fille.

Le 6 avril 2016, Nekane Txapartegi a été arrêtée à Zurich par la police suisse suite à une demande d’extradition de l’Espagne. Depuis, elle est en détention. Le vendredi le 24 mars, la Confédération a annoncé que l’Office fédéral de la justice a autorisé l’extradition de Nekane vers l’Etat tortionnaire de l’Espagne. De plus, la demande d’asile a été refusée par le Secrétariat d’Etat aux migrations. Des recours contre les deux décisions sont lancés.

Nekane reste forte et lutte. Pour l’anniversaire de sa détention, faisons monter la pression sur la justice suisse ! Solidaires contre la torture et les violence sexuelles ! Montrons notre désaccord sur cette scandaleuse décision de première instance !

Rendez-vous jeudi 6 avril 18h à Place Neuve pour une marche bruyante et visible !

Amenez des banderoles ! Amenez vos casseroles !

NON A L’EXTRADITION ! LIBERTE POUR NEKANE !

Posted in Actualités.


18/03/17 Berne Infos

En raison de l’annulation du rassemblement « Nous sommes la démocratie directe », un programme alternatif aura lieu.

L’Info Point  prévu au Rössli de 8h à 12h est annulé. Pour célébrer la victoire, un festival aura lieu à partir de 12h dans la cour de la Reitschule, avec discussions,  de la danse,  de la nourriture, des jeux et de l’artisanat.

La présence policière restera importante malgré l’annulation. Nous vous recommandons de ne pas transporter de substances ou d’objets illégaux sur vous et  de prendre des détours. Évitez les vêtements flashy. Il faut également prévoir que malgré l’annulation certains éléments nationalistes seront en ville.

A ne pas oublier: la haine de droite doit être arrêtée à Zurich le dimanche 19.3. Rendez-vous à 13h00 Bürkliplatz.

Posted in Actualités.


Annulation de la manifestation nationaliste à Berne et suite de la mobilisation

La manifestation prévue le 18 mars à Berne par une coalition de groupes fascistes et racistes a officiellement été annulée.

Malgré le fait que de nombreux membres de l’UDC aient été à l’initiative de cette manifestation, l’UDC avait finalement préféré prendre ses distances. La présence annoncée de Dominic Lüthard président du PNOS (Partei National Orientierter Schweizer/parti néo-nazi suisse allemand) et le fait que ne nombreux groupuscules néo-fascistes de toute la suisse se mobilisaient, ont clairement donné l’impression que l’UDC s’est fait dépasser par sa droite.

Ce qui devait être un rassemblement de « citoyens bourgeois conservateurs respectables » s’est vite transformé en un rendez-vous de néo-nazis.

La manifestation a donc été annulée par crainte de débordements  et par peur pour la sécurité des participants.

Plus d’infos sur le déroulement de la journée du 18 mars à suivre!

3:o pour les antifas

Danke antifa! Décidement la ville de Berne n’est pas un bon endroit pour les manifestations d’extrême-droite! Il suffit de voir ces dernières années:

2007 – La manifestation de l’UDC vire à la catastrophe et est annulée par manque de sécurité.

2014 – La manifestation « Contre la justice laxiste » lancée par une coalition de groupuscules néo-fascistes est annulée par crainte d’affrontements.

2017 – La manifestion du « Comité Citoyen Foyer Suisse » est également annulée par crainte d’affrontements.

Pas de place pour les racistes, les fascistes et l’UDC, à Berne comme ailleurs!

La mobilisation continue! Tous et toutes à Zurich et à Paris!

Nous restons mobiliséEs et nous appelons à aller grossir les rangs de deux mobilisations qui auront lieu le dimanche 19 mars.

A Zurich, la section zurichoise de l’UDC fête ses 100 ans, un appel à gâcher leur anniversaire à été lancé par l’organisation Réconstruction Révolutionnaire.

Rendez-vous à l’arrêt de tram Bürkliplatz à 13h

Plus d’infos sur: aufbau.org

A Paris, les familles des victimes de violences policières appellent à une marche pour la justice et la dignité. Contre le racisme, les violences policières, la hogra et la chasse aux migrants.

Rejoignez le cortège antifasciste!

14h – Nation – République

RAGE – Réseau d’Agitation Genève – Réseau Antifasciste

Posted in Actions, Actualités.


18/03/17 BLOQUONS BERNE!

Le « Comité Citoyen Foyer Suisse » prévoit de manifester sur  la place Fédérale pour la « démocratie directe » et la stricte application de l’Initiative de l’immigration de masse le 18 Mars 2017.

A la tête du comité d’organisation se trouve Nils Fiechter (Jeunes UDC) qui s’est fait remarquer dernièrement par ses propos sur les victimes de violences sexuelles et qui alimente le débat sur la burqa avec des représentations racistes.

L’événement est relayé par toute l’extrême-droite suisse accompagnée du slogan « Nous sommes le peuple ».

Il y a 10 ans, en 2007, l’UDC avait déjà essayé de marcher sur Berne pendant sa campagne des moutons noirs. L’UDC avait été obligée d’annuler sa manifestation car la police ne pouvait plus assurer sa sécurité à cause des blocages et des contre-manifestations en ville. Malgré une très forte présence policière, 7’000 sympathisants UDC et plus de 300 néo-nazis, les blocages et les contre-manifestations ont permis d’empêcher l’extrême-droite de marcher dans les rues de Berne.

Alors que le populisme de droite et le nationalisme gagnent du terrain partout et au quotidien, il devient de plus en plus urgent de proposer des alternatives à la social-démocratie et au néo-liberalisme. Organisons nous depuis nos quartiers avec les gens qui partagent notre quotidien et notre condition afin de construire une société plus juste et solidaire! Pour un changement par le bas, contre les inégalités sociales et toutes les formes d’oppressions.

Retrouvons-nous à Berne le 18 mars pour stopper l’UDC, les nationalistes et les racistes de tout poil!

WELCOME BACK TO HELL!

MAKE RACISTS AFRAID AGAIN!

LET’S BLOCK BERN!

Plus d’informations à suivre sur:

rechtehetzestoppen.blackblogs.org

renverse.co

rage.noblogs.org

Posted in Actions, Actualités.